Rechercher

ARTICLE PARU DANS LA PRESSE: POUR QUE LE SPECTACLE CONTINUE

Mis à jour : mai 14

CET ARTICLE A ÉTÉ PARTAGÉ À PARTIR DE LA PRESSE Édition du 13 mai 2020, section DÉBATS, écran 10

DENIS LEFRANÇOIS FONDATEUR DE SOLOTECH ET PRÉSIDENT DE SHOW DISTRIBUTION ET SCÈNE SCAPIN, ET NEUF AUTRES SIGNATAIRES *


French version only.


OPINION: COVID-19


En tant que leader québécois de l’industrie du spectacle depuis maintenant plus de 40 ans, j’ai toujours eu une vision optimiste et terre à terre du milieu dans lequel nous évoluons et je souhaitais réagir à la situation que nous vivons en ce moment. Depuis les dernières semaines, il ne s’écoule pas une journée sans qu’un entrepreneur s’exprime au sujet de la situation incertaine et plutôt sombre que nous devons actuellement affronter. Évidemment, l’industrie manufacturière pour le domaine du spectacle est durement touchée, force est de constater que nos activités sont au plus bas et que la situation restera ainsi pour plusieurs mois. Mais avons-nous pensé à l’après-crise ?

La semaine dernière, le ministre du Patrimoine canadien a mentionné en point de presse qu’il n’y aurait « pas de retour à la normale avant 2021 ». En contrepartie, il faut saluer le soutien salarial accordé par le gouvernement du Canada à de nombreuses organisations, dont la grappe manufacturière de l’industrie du spectacle. Toutefois, pour éviter que le rideau ne tombe définitivement sur l’avenir de nos meilleurs manufacturiers, il faudra que cette aide gouvernementale se poursuive bien au-delà de la date butoir prévue au début du mois de juin. En regardant nos clients, nos partenaires, la totalité des grandes productions mondiales et festivals être annulée, nous devons voir la réalité en face : l’entracte risque d’être long.  Il est fort possible que cette situation demeure jusqu’à la création d’un vaccin dans 12 à 18 mois. En quelques jours, la majorité de nos revenus, dont 70 % proviennent de productions internationales, pour nous tous, est totalement disparue.

LES ACTEURS SE RENCONTRENT C’est dans cet esprit que nous avons organisé une rencontre entre plusieurs acteurs de l’industrie manufacturière afin d’échanger sur les problématiques que nous vivons en ce moment et, surtout, d’élaborer des pistes de solutions concrètes malgré cette pandémie nous obligeant à effacer tous nos plans de match. Ils ont été nombreux à répondre à l’appel. Ils sont Stage Line, Unisson Structures, Scène Éthique, Therio Innovation, Artotech Integration, FlyPatt et Les industries Show Canada. Le talent de nos manufacturiers représente une part immense de l’industrie et qui, avant cette crise, rayonnait à son maximum. Ces entrepreneurs ont démarré à zéro et, à l’image des Québécois, ont toujours trouvé la force d’innover et de se réinventer. Ils sont la scène de plusieurs milliers de festivals, ils sont les structures de nombreux théâtres, ils sont les mouvements mécaniques, le gréage de concerts d’artistes locaux et d’une panoplie de vedettes des quatre coins du globe.

Nous travaillons avec les plus grands, tels les organisateurs des Jeux olympiques, Live Nation, Moment Factory, Solotech, Lune rouge, Cirque du Soleil, des centaines de villes et municipalités à travers le monde et la majorité de vos festivals favoris. Ces organisations regroupent 2000 emplois directs et plus de 10 000 emplois indirects, au Québec. Nous souhaitons un soutien gouvernemental d’aide au maintien d’une part importante de notre industrie et de toute l’innovation qui la compose. Il nous a fallu des décennies pour regrouper le talent qui fait aujourd’hui la fierté du Québec dans le monde. Nous sommes une part importante de l’industrie culturelle et nous voulons le rester.

Nous, les principaux acteurs de l’industrie, souhaitons faire front commun et nous organiser afin de nous remettre au travail le plus rapidement possible. Nous voulons continuer de mettre en valeur nos artistes, d’exporter notre talent à l’étranger et de ramener nos profits au Québec. Nous voulons poursuivre cette lancée, nous voulons accélérer nos projets d’innovation, continuer à créer de la propriété intellectuelle, nous voulons conserver la forte position du talent d’ici face aux géants américains qui pourraient profiter de la faiblesse de certains acteurs.

Il est maintenant temps de réfléchir à l’appui nécessaire pour nous permettre de rester debout, et ce, même après la fin des subventions prévues au début du mois de juin. Chers parlementaires, vous êtes officiellement conviés à vous asseoir à notre table afin d’élaborer, avec nous, un véritable plan d’action pour une industrie qui est plus motivée que jamais.

Nous voulons sortir plus forts après cette crise et souhaitons de tout cœur que le spectacle puisse continuer. Ensemble, nous sommes plus forts. The show must go on.

* Cosignataires : Yvan Miron, Stage Line ; Martin Ouellet et Hélène Demers, Scène Éthique ; Pierre Jobin et Olivier Jobin, Unisson Structures ; Bernard Thériault, Therio Innovation ; Marc Bonin, Artotech Integration ; Patrice Thivierge, FlyPatt ; et Jean Labadie, Les industries Show Canada


Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+ ou suivez ce liens : https://plus.lapresse.ca/screens/beea7049-c34b-4f42-ba54-f8834103eecc__7C___0.html?utm_medium=email&utm_campaign=internal+share&utm_content=screen



©2020 by Artotech Intégration Inc. Tous droits réservés.

Tout le contenu du présent site, y compris les textes, les images, les graphiques, le choix du contenu et sa disposition, nous appartient et est protégé par droit d’auteur; il est strictement interdit de le reproduire, le publier, le rediffuser, le transmettre ou l’utiliser d’une quelconque manière sans notre consentement préalable écrit.

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • Pinterest